Navigation – Plan du site

Bibliographie sélective annotée des publications en langue anglaise sur la rhétorique, la critique rhétorique et l’argumentation

Michael Leff et Steven R. Edscorn
Traduction par Sivan Cohen-Wiesenfeld

Texte intégral

I. Textes de base

1. Ouvrages de référence

1Enos, Thersea (ed.). 1996. Encyclopedia of Rhetoric and Composition: Communication for the Information Age (Encyclopédie de rhétorique et de composition: la communication à l’âge de l’information) (London: Taylor & Francis)
Ecrit en majeure partie par et pour des rhétoriciens travaillant sur la composition.

2Jasinski, James. 2001. Sourcebook on Rhetoric : Key Concepts in Contemporary Rhetorical Studies (Guide de rhétorique : concepts-clés pour les études de rhétorique contemporaine) (Thousand Oaks : Sage)
Orienté vers les départements de Communication, mais touchant également largement à d’autres disciplines. Précis, équilibré et bien documenté, ce livre constitue une œuvre de référence inestimable.

3Jost, Walter & Wendy Olmstead (eds). 2006. A Companion to Rhetoric and Rhetorical Criticism (Guide de rhétorique et de critique rhétorique) (Oxford: Blackwell)
Important recueil d’essais provenant d’auteurs issus de nombreuses disciplines et représentant des courants variés.

4Mailloux, Steven. 2006. Disciplinary Identities : Rhetorical Paths of English, Speech, and Composition (Identités disciplinaires : modèles rhétoriques en anglais, discours et composition) (Modern Language Association)
Brève histoire de la rhétorique telle qu’elle s’est développée dans divers contextes disciplinaires aux Etats-Unis.

5Sloane, Thomas O. (ed.). 2001. Encyclopedia of Rhetoric (Encyclopédie de rhétorique) (Oxford : Oxford University Press)
Entièrement interdisciplinaire et brassant large, bien que couvrant les sujets de façon un peu inégale.

2. Périodiques

6Les principaux périodiques consacrés à la rhétorique publiés par des associations professionnelles comprennent : The Quarterly Journal of Speech (La Revue trimestrielle du discours) de l’Association nationale pour la communication ; The Rhetoric Society Quarterly (Le bulletin trimestriel de la société de rhétorique) de la Société américaine de rhétorique ; Rhetorica, revue trimestrielle publiée par la société internationale d’histoire de la rhétorique ;  Advances in the History of Rhetoric (Avancées dans l’histoire de la rhétorique), bulletin annuel publié par la Société américaine d’histoire de la rhétorique. College English (L’Anglais au collège) et College Composition and Communication (La composition et la communication au collège), tous deux sponsorisés par l’Association de Langue moderne d’Amérique (MLA), publient régulièrement des articles sur la rhétorique. Le périodique le plus important consacré à l’argumentation s’intitule tout simplement Argumentation et est publié aux Pays-Bas par la Société internationale d’histoire de la rhétorique. Parmi les autres revues scientifiques qui publient régulièrement des études d’argumentation, notons Informal Logic (Logique informelle), publié au Canada et Argumentation and Advocay (Argumentation et Plaidoyer), la revue de l’Association du barreau américain. Parmi les périodiques qui ne dépendent pas des associations professionnelles, on peut citer : Philosophy and Rhetoric (Philosophie et rhétorique) publié par les Presses de l’Université de Pennsylvanie sous la direction de Gerard Hauser de l’Université du Colorado ; Rhetoric and Public Affairs (Rhétorique et Affaires publiques), publié aux Presses Universitaires de l’Etat du Michigan sous la direction de Martin Medhurst de l’University de Baylor, et Rhetoric Review (la Revue de rhétorique), publiée par Lawrence Erlbaum sous la direction de Theresa Enos de l’Université d’Arizona. Il existe également deux importantes revues en ligne : Kairos (kairos.technorhetoric.net), consacrée à la jonction entre rhétorique, technologie et culture, et Poroi, revue interdisciplinaire d’analyse et d’innovation rhétorique (inpress.lib.uiowa.edu/poroi/poroi/omdex.html), publiée par le « Projet sur la rhétorique de la recherche » (Rhetoric of Inquiry) de l’Université de l’Iowa.

3. Collections d’ouvrages chez des éditeurs

7La collection la plus ancienne, et qui a publié le plus grand nombre d’ouvrages, est celle la Southern Illinois University Press. Les Presses universitaires de l’Etat du Michigan publient une collection sur la rhétorique et les affaires publiques sous la direction de Martin Medhurst et également History and Criticism of American Public Address (Histoire et critique du Discours public américain). Quatre volumes ont déjà paru et d’autres sont en préparation. Medhurst dirige également une collection sur la rhétorique et la religion publiée aux Presses de l’Université de Baylor. Les Presses Universitaires de Caroline du Sud possèdent une collection sur la rhétorique et l’Université d’Alabama a une collection sur rhétorique, culture et critique sociale. Les Presses de l’Université de Cornell publient une collection sur rhétorique et société. L’université de Pittsburgh édite une collection de composition, littérature et culture et les éditions Parlor, dirigées par David Blakesly de l’Université de Purdue, publient des livres de rhétorique et de composition. Les éditions Kluwer en Hollande publient une « Bibliothèque argumentative ». Les éditions Vale de Norfolk, VA, sont spécialisées dans la publication de livres sur l’argumentation.

II. Théorie de la rhétorique et théorie de la critique

8Allen, Danielle. 2004. Talking to Strangers : Anxieties of Citizenship since Brown vs. Board of Education (Parler aux étrangers: les angoisses de la citoyenneté depuis l’arrêt Brown c/ Ministère de l’Education) (Chicago : Presses de l’Université de Chicago)
Théoricienne politique et classiciste, D. Allen cherche à ouvrir au discours politique de nouvelles perspectives qui transcendent l’aliénation sociale et jettent un pont au-dessus des divisions de la politique identitaire. Comprend un chapitre consacré au rôle constructif que la rhétorique pourrait jouer dans cet effort.

9Bitzer, Lloyd & Edwin Black (eds). 1971. The Prospect of Rhetoric : Report of the National Developmental Project (Perspectives et espoirs de la  rhétorique : rapport du Projet de Développement national) (Englewood Cliffs, NJ. : Prentice Hall)
Collection basée sur deux importantes conférences interdisciplinaires visant à la promotion des études de rhétorique.

10Black, Edwin. 1978 [1965]. Rhetorical Criticism : A Study in Method (La critique rhétorique : une étude méthodique) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
La publication de ce livre a marqué un tournant dans l’histoire de la critique rhétorique dans le domaine de la communication. Black a regroupé les objections à l’approche « néo-aristotélicienne » de la critique rhétorique alors dominante, et ouvert la voie à de nouveaux modes de critique, plus ouverts et moins taxinomiques.

11Black, Edwin. 1970. “The Second Persona” (« La deuxième personne »), Quarterly Journal of Speech 56, 109-119
Plaide en faveur de la légitimité des jugements éthiques dans le cadre de la critique rhétorique basée sur la « deuxième personne », c’est-à-dire sur l’auditoire implicite construit par le locuteur.

12Black, Edwin. 1992. Rhetorical Questions : Studies of Public Discourse (Questions rhétoriques : Etudes sur le discours public) (Chicago : Presses de l’Université de Chicago)
Recueil d’essais intéressants décrits par Black comme un « effort pour confronter les phénomènes rhétoriques à des questions réelles, à rechercher une information plutôt qu’une confirmation, en évitant le rôle de l’interrogateur du type « schnorrer » joué par la personne qui pose des questions rhétoriques.

13Booth, Wayne C. 1974. Modern Dogma and the Rhetoric of Assent (Le dogme moderne et la rhétorique de l’assentiment) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Réagissant contre le scepticisme systématique de ce qu’il nomme le « Dogme moderne », Booth propose une rhétorique de l’assentiment qui permettrait aux hommes de chercher de nouveaux niveaux de vérité ou d’accord entre eux par la découverte et le partage d’assertions fondées sur des preuves.

14Burgchardt, Carl R. (éd.). 2005 (3e éd.). Readings in Rhetorical Criticism (Anthologie de critique rhétorique) (University Park, PA : Strata)
Anthologie de textes clés de la critique rhétorique illustrant diverses approches critiques. Très utilisée comme manuel de cours de critique rhétorique à un niveau supérieur.

15Charland, Maurice. 1987. “Constitutive Rhetoric : The Case of the Peuple Québecois” (« Rhétorique constitutive : le cas du Peuple québécois »), Quarterly Journal of Speech 73, 133-150
S’opposant à l’opinion selon laquelle la rhétorique est un art de gouvernement qui s’adapte à la volonté populaire, Charland soutient qu’elle peut remplir une fonction génératrice en appelant un peuple à l’existence. Il illustre cette position par une étude de la rhétorique du mouvement québécois au Canada.

16Garsten, Bryan. 2006. Saving Persuasion : A Defense of Rhetoric and Judgment (Sauver la persuasion : une défense de la rhétorique et du jugement) (Cambridge, MA : Presses Universitaires de Harvard)
Un exposé bien écrit sur le déclin de la rhétorique dans la culture occidentale moderne et sur la nécessité de reconnaître ses vertus et de ressusciter un sérieux intérêt pour ses usages politiques et sociaux.

17Gunn, Joshua. 2005. Modern Occult Rhetoric : Mass Media and the Drama of Secrecy in the Twentieth Century (La rhétorique moderne occulte : les mass media et le drame du secret au vingtième siècle) (Tuscaloosa : Presses de l’Université d’Alabama)
La rhétorique comme construction du secret, une approche lacanienne des études rhétoriques.

18Hariman, Robert (ed.). 2003. Prudence : Classical Virtue, Postmodern Practice (La prudence : une vertu classique et sa pratique post-moderne) (University Park : Presses Universitaires de Pennsylvanie)
Collectif réunissant politologues, classicistes, philosophes et rhétoriciens, consacré à l’étude de la prudence comme vertu liée au monde pré-moderne, à sa réadaptation possible pour un usage contemporain, et à la nature et la signification de ses rapports avec la rhétorique.

19Jost, Walter. 1991. “Teaching the Topics : Character, Rhetoric, and Liberal Education” (« L’enseignement des Topiques : le caractère, la rhétorique et l’éducation libérale »), Rhetorical Society Quarterly, 1-16
Un essai original et intéressant qui utilise Wayne Booth comme un phronimos incarnant les vertus du caractère. Dans un champ restreint, Jost tisse un réseau complexe et fascinant des rapports entre la rhétorique, le caractère, la théorie, la pratique et la pédagogie.

20Jost, Walter & Michael Hyde (eds). 1997. Rhetoric and Hermeneutics in Our Time : A Reader (Rhétorique et herméneutique contemporaines : une anthologie) (New Haven : Presses Universitaires de Yale)
Un recueil d’essais interdisciplinaires visant à ouvrir un dialogue soutenu entre chercheurs s’intéressant à la fois à la rhétorique et à l’herméneutique.

21Lanham, Richard A. 1993. The Electronic Word : Democracy, Technology, and the Arts (Le monde électronique : démocratie, technologie et arts) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Un recueil des essais de Lanham qui traitent des relations entre les conceptions passées et contemporaines de la rhétorique et de ses usages.

22Lucaites, John L, Celeste Condit & Sally Caudill (eds). 1998. Contemporary Rhetorical Theory : A Reader (Théorie de la rhétorique contemporaine: une anthologie) (New York : Guildford)
Un choix d’essais classiques d’auteurs contemporains sur la théorie de la rhétorique.

23Mailloux, Steven. 1989. Rhetorical Power (Le pouvoir rhétorique) (Ithaca: Presses Universitaires de Cornell)
Ce livre développe un concept que Mailloux nomme l’« herméneutique rhétorique », qu’il présente comme une approche spécifique des textes littéraires et de la dimension politique de toutes les formes de discours.

24Mailloux, Steven. 1998. Reception Histories : Rhetoric, Pragmatism, and American Cultural Politics (Les histoires de la réception. Rhétorique, pragmatisme, et politique culturelle américaine) (Ithaca : Presses Universitaires de Cornell)
Une série d’articles qui appliquent l’herméneutique rhétorique à différents types de textes et de situations et qui se penchent sur le statut de la recherche en rhétorique et sur son avenir.

25McGee, Michael. 1980. “The Ideograph : A Link between Rhetoric and Ideology,” (« L’idéographe : un lien entre rhétorique et idéologie »), Quarterly Journal of Speech 66, 1-16
L’idéographe, selon McGee, est un terme (comme « liberté » ou « égalité ») qui condense des sentiments et possède une grande force affective à l’intérieur d’une culture particulière. L’utilisation des idéographes, affirme-t-il, peut ouvrir des perspectives au développement de la relation entre rhétorique et culture. La construction de l’égalité de Condit et Lucaites (cité ci-dessus), fournit une vaste illustration d’une critique basée sur l’idéographie.

26McKeon, Richard. 1989. Freedom and History and other Essays : An Introduction to the Thought of Richard McKeon (Liberté et histoire, et autres essais : une introduction à la pensée de Richard Mc Keon) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)

27McKeon, Richard. 2005. Selected Writings of Richard McKeon, Volume 2: Culture, Education and the Arts (Œuvres choisies de Richard McKeon, Volume 2: culture, éducation et arts) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Ces deux ensembles posthumes des œuvres de McKeon offrent la source la plus complète disponible à ce jour pour l’étude de sa pensée. Comme ces essais le montrent, McKeon considérait la rhétorique comme un art architectonique et cherchait à adapter les concepts de rhétorique aristotéliciens et les arts du langage aux questions sociales, politiques et philosophiques contemporaines.

28McKerrow, Ray E. 1989. “Critical Rhetoric : Theory and Practice” (« La critique rhétorique: théorie et pratique »), Communication Monographs 56, 91-111
Une approche à la Foucault de la rhétorique. La rhétorique permet de mettre à jour les sources de la répression dans les formations discursives, et offre des moyens pour s’en libérer.

29Muckelbauer, John. 2008. The Future of Invention : Rhetoric, Postmodernism, and the Problem of Change (L’avenir de l’invention : rhétorique, postmodernisme et le problème du changement) (Albany: Presses Universitaires de l’Etat de New York)
Tente de comparer, de contraster et d’équilibrer la rhétorique traditionnelle avec les nouvelles approches, en examinant comment l’invention rhétorique s’adapte aux circonstances nouvelles.

30Myerson, George. 1994. Rhetoric, Reason, and Society : Rationality as Dialogue (Rhétorique, raison et société : rationalité et dialogue) (Thousand Oaks : Sage)

31Ong, Walter J. S. J. 1983 [1958]. Ramus : Method and the Decay of Dialogue (Ramus : la méthode et la décadence du dialogue) (Cambridge, MA : Presses Universitaires de Harvard)
Bien qu’il s’agisse d’une étude historique importante de Ramus et de sa place dans la pensée de la Renaissance, la contribution principale de ce livre est probablement son effort pionnier pour étudier la rhétorique comme pratique culturelle et comme instrument permettant de découvrir les concepts de base, les attitudes et les valeurs caractéristiques de la culture occidentale à différents moments de son histoire.

32Ong, Walter J, S, J. 1981 [1967] The Presence of the Word : Some Prolegomena for Cultural and Religious History (La présence du Verbe : Quelques prolégomènes à l’histoire religieuse et culturelle (Minneapolis : Presses Universitaires du Minnesota)
Développe l’appareil critique et culturel implicite du livre de Ramus.

33Ong, Walter, J. S. 1971. Rhetoric, Romance, and Technology : Studies in the Interaction of Expression and Culture (Rhétorique, roman et technologie : études sur l’interaction de l’expression et de la culture) (Ithaca : Presses Universitaires de Cornell)
« A mesure que nous nous sommes éloignés du monde classique, resté très vivant jusqu’à l’époque du romantisme, la rhétorique nous est apparue comme un sujet d’étude de plus en plus fascinant, non pas tant comme savoir-faire directement utilisable (selon la conception de Cicéron), mais plutôt comme phénomène historique » (p. vii).

34Osborn, Michael. 1977. “The Evolution of the Archetypal Sea in Rhetoric and Poetic” (« L’évolution de l’archétype de la mer en rhétorique et en poésie »), Quarterly Journal of Speech 63, 347-363
Cet essai, qui fait partie des nombreuses études d’Osborn sur la métaphore en rhétorique et dans le discours public, explore les différences entre l’utilisation d’une métaphore archétypale en rhétorique et en poétique, et ce qu’elles révèlent sur ces deux arts.

35Velasco, Antonio de. 2005. “Rethinking Perelman’s Universal Audience : Dimensions of a Controversial Concept” (« Repenser l’auditoire universel de Perelman : dimensions d’un concept controversé »), Rhetorical Society Quarterly 35, 47-65
Ouvre de nouvelles perspectives pour la compréhension de l’auditoire universel à la lumière des théories politiques contemporaines, en particulier des concepts élaborés par Chantelle Mouffe.

36White, James Boyd. 1984. When Words Lose Their Meaning : Constitutions and Reconstitutions of Language, Character, and Community (Quand les mots perdent leur signification : élaboration et reconstitution du langage, du caractère et de la communauté) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
White cherche à comprendre et à évaluer la fonction éthique de la rhétorique en termes de communautés imaginées par les auteurs pour leurs publics.

37White, James Boyd. 1985. Herakles’ Bow : Essays on the Rhetoric and Poetics of Law (L’arc d’Héraclès : essais sur la rhétorique et la poétique du droit) (Madison: Presses Universitaires du Wisconsin)

III. Argumentation

38Brinton, Alan. 1985. “A Rhetorical View of the ad Hominem” (« Un point de vue rhétorique sur l’ad hominem »), Australian Journal of Philosophy 63, 50-63

39Brinton, Alan. 1986. “Ethotic Argument” (« L’argumentation ethotique »), History of Philosophy Quarterly 3, 245-258
Ces deux articles présentent un point de vue rhétorique sur les arguments basés sur la personne de l’argumentateur et indiquent les différences entre le concept de l’ad hominem de la logique informelle et l’ethos comme mode de preuve rhétorique. Le terme « éthotique » (employé comme substitut du vocable ambigu d’« éthique ») s’est avéré un néologisme utile.

40Cox, J. Robert & Charles A. Willard (eds). Advances in Argumentation Theory and Research (Nouvelles approches en théorie et en recherche sur l’argumentation) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Recueil d’essais visant à présenter l’état actuel de la recherche dans le domaine de la communication. L’introduction présente un précieux résumé de l’histoire des études d’argumentation dans ce domaine et note la dérive de ce que l’auteur nomme « le formalisme appliqué » vers des approches de l’argumentation plus ouvertes et plus fluides.

41Cox, J. Robert. 1982. “The Die is Cast : Topical and Ontological Dimensions of the Locus of the Irreparable” (« Le dé est jeté : dimensions topiques et ontologiques du lieu de l’irréparable »,  Quarterly Journal of Speech 68, 227-239
Application de l’un des concepts de Perelman.

42Dearin, Ray (ed.). 1989. The New Rhetoric of Chaim Perelman : Statement and Response (La nouvelle rhétorique de Chaim Perelman : sa présentation et sa réception) (Lanham, MD : Presses Universitaires d’Amérique)
Dearin a été l’un des premiers rhétoriciens américains à accorder une attention sérieuse à Perelman. Il présente dans cet ouvrage une sélection utile des écrits de Perelman et des commentaires de son œuvre par des chercheurs américains. La réaction de Perelman à sa réception par les rhétoriciens américains, offerte en annexe et réimprimée à partir d’un article du Quarterly Journal of Speech, est particulièrement intéressante.

43Eemeren, Frans H. van & Peter Houtlosser. 1999. “Strategic Maneuvering in Argumentative Discourse,” (« L’ajustement stratégique dans le discours argumentatif »), Discourse Studies 1, 479-497
L’école pragma-dialectique d’argumentation a élargi sa théorie pour y englober la rhétorique, qu’elle considère comme « une manœuvre » ou « un ajustement stratégique ». Cet article ainsi que les deux suivants explicitent son point de vue sur la rhétorique et ses relations avec l’argumentation dialectique.

44Eemeren, Frans H. van & Peter Houtlosser. 2000. “Rhetorical Analysis within a Pragma-Dialectical Framework : The Case of R. J. Reynolds” (« L’analyse rhétorique dans un cadre pragama-dialectique : le cas de R. J. Reynolds »), Argumentation 14, 293-305

45Eemeren, Frans H. van & Peter Houtlosser. 2007. “Coming to Grips with Strategic Maneuvering in Argumentative Practice” (« S’attaquer à l’ajustement stratégique dans la pratique argumentative »), Hansen, H. & Robert C. Pinto (eds). Reason Reclaimed. Essays in Honor of J. Anthony Blair and Ralph H. Johnson (Newport News, VA: Vale Press), 35-50

46Eemeren, Frans H. van, Peter Houtlosser (eds). 2002. Dialectic and Rhetoric : The Warp and Woof of Argumentative Analysis (La dialectique et la rhétorique : la trame de l’analyse argumentative  (Dordrecht : Kluwer)
Recueils d’essais sur la dialectique et la rhétorique, certains représentant l’approche pragma-dialectique, d’autres des points de vue différents.

47Gaskins, Ronald. 1992. Burdens of Proof in Modern Discourse (La charge de la preuve dans le discours moderne) (New Haven : Yale)
Le point de vue d’un chercheur en droit sur un concept-clé de la théorie de l’argumentation et son importance comme signe du changement des valeurs dans la pratique juridique récente. Gaskins fait preuve d’une compréhension fine de la littérature sur la présomption dans l’argumentation.

48Gross, Alan & Ray Dearin. 2003. Chaim Perelman (Albany : Presses Universitaires de l’Etat de New York)
Une introduction utile à Perelman et à ses œuvres utilisant des exemples adaptés aux lecteurs américains.

49Hansen, Hans V., Christopher Tindale & Athena Colman (eds). 1998. Argumentation and Rhetoric (Argumentation et rhétorique) (St. Catharine’s : Actes de la conférence de la Société de l’Ontario pour l’Etude de l’Argumentation)
Publication électronique disponible sur disque uniquement.

50Hitchcock, David (ed.). 2005. The Uses of Argument : Proceedings of a Conference at McMaster University 18-21 May 2005 (Les utilisations de l’argumentation : Actes de la Conference de l’Université de McMaster du 18 au 21 mai 2005) (OSSA = Société de l’Ontario pour l’Etude de l’Argumentation)
Les articles proviennent de la rencontre de 2005 de la OSSA autour de l’œuvre de Toulmin. Beaucoup de ces essais offrent sur Toulmin de nouvelles perspectives dont les implications pour la théorie et la critique rhétoriques sont importantes.

51Leff, Michael. 2006. “Rhetoric, Dialectic, and The Functions of Argument” (« La rhétorique, la dialectique et les fonctions de l’argumentation »), Considering Pragma-Dialectics (Considérations sur la pragma-dialectique), Houtlosser,  Peter & Agnes van Rees (eds). (Mahwah, NJ.: Erlebaum), 199-210
Plaidoyer en faveur de la reconnaissance du débat contradictoire (par opposition à la résolution des conflits par accord mutuel) comme fonction légitime de l’argumentation.

52Mendelson, Michael. 2002.  Many Sides : A Protagorean Approach to the Theory, Practice, and Pedagogy of Argument  (Aspects multiples : une approche protagorienne de la théorie, de la pratique et de la  pédagogie de l’argumentation) (Dordrecht: Kluwer)

53Rescher, Nicholas. 1998. “The Role of Rhetoric in Rational Argumentation” (« Le rôle de la rhétorique dans l’argumentation rationnelle »), Argumentation 12, 315-325
L’auteur affirme que la rhétorique est une ressource appropriée du raisonnement philosophique dans les situations où des principes de base sont mis en doute et où on ne fait pas appel, ou ne peut faire appel, aux types de prémisses qui sous-tendent les arguments purement logiques.

54Tindale, Christopher. 1999. Acts of Arguing : A Rhetorical Model of Argument (Les actes argumentatifs : un modèle rhétorique d’argumentation) (Albany : Presses Universitaires de l’Etat de New-York)
Plaidoyer en faveur de la primauté de la rhétorique aussi bien sur la dialectique que sur la logique, comme base de l’argumentation ; interprète et utilise  Perelman à l’appui de cette position.

55Tindale, Christopher. 2004. Rhetorical Argumentation : Principles of Theory and Practice (L’argumentation rhétorique : principes théoriques et pratiques) (Thousand Oaks : Sage)
Prolongement des premiers travaux de Tindale sur l’argumentation rhétorique, encore fortement influencés par Perelman, mais englobant aussi désormais  la pensée de Bakhtine et d’autres auteurs contemporains, de même que des considérations détaillées sur des textes clé de l’histoire de la rhétorique et de l’argumentation.

56Toulmin, Stephen. 1958. The Uses of Argument (Les usages de l’argumentation) (Cambridge : Presses Universitaires de Cambridge)
Bien qu’écrit à l’origine comme une contribution à l’éthique et non à la rhétorique ni à l’argumentation, le livre de Toulmin, en particulier son modèle argumentatif, a été adapté par les rhétoriciens qui se le sont approprié, et est devenu une des bases de la plupart des manuels américains sur l’argumentation. Il a eu moins d’influence dans le domaine de la critique rhétorique ou de la théorie de l’argumentation, dans lesquels cependant la pensée de Toulmin trouve également son application, comme le révèle le recueil de Hitchcock (cité ci-dessus).

57Walton, Douglas. 2000. “Case Study of the Use of the Circumstantial Ad Hominem in Political Argument” (« Etude de cas de l’utilisation de l’ad hominem circonstanciel dans l’argumentation politique »), Philosophy and Rhetoric 33, 101-115
Walton est un auteur prolifique dans le domaine de la logique informelle, de l’argumentation et de la dialectique ; nous ne citons ici que quelques-unes de ses récentes publications qui traitent de sujets présentant un intérêt particulier pour les rhétoriciens.

58Walton, Douglas. 2000. “Use of Ad Hominem Argument in Political Discourse: The Battalino Case from the Impeachment of Président Clinton,” (« L’utilisation de l’argument Ad Hominem dans le discours politique : le cas Battalino dans la mise en accusation du president Clinton),  Argumentation and Advocacy 36, 179-196

59Walton, Douglas. 2001. “Persuasive Definitions and Public Policy Arguments” (« Définitions persuasives et arguments dans les affaires publiques ») Argumentation and Advocacy 37, 117-132

60Walton, Douglas. 2001. “Enthymemes, Common Knowledge, and Plausible Inference” (« Enthymèmes, savoir partagé et inférence plausible”), Philosophy and Rhetoric 34, 93-112

61Walton, Douglas. 2007. Media Argumentation : Dialect, Persuasion and Rhetoric (L’argumentation dans les media : dialecte, persuasion et rhétorique) (Cambridge: Presses Universitaires de Cambridge)

62Walton, Douglas, Chris Reed & Fabrizio Macagnom. 2008. Argumentation Schemes (Schèmes argumentatifs) (Cambridge: Presses Universitaires de Cambridge)

63Warnick, Barbara. 1996. “Argument Schemes and the Constitution of Social Reality : John F. Kennedy’s Address to the Houston Ministerial Association” (« Les schèmes argumentatifs et la constitution de la réalité sociale : le discours de John F. Kennedy devant l’association ministérielle de Houston »), Communication Quarterly 44, 183-196

64Wenzel, Joseph W. 1990. “Three Perspectives on Argumentation : Rhetoric, Dialectic, Logic” (« Trois perspectives sur l’argumentation : rhétorique, dialectique, logique »), Trapp, R. W. & J. Schuetz (eds). Perspectives on Argumentation : Essays in Honor of Wayne Brockreide  (Perspectives sur l’argumentation : essais en l’honneur de Wayne Brockreide) (Prospect Hills, IL : Waveland), 9-26
Cet article établit la distinction suivante entre la logique, la dialectique et la rhétorique : la logique traite des résultats de l’argumentation, la dialectique du processus de résolution des conflits et la rhétorique du processus d’argumentation. Cette distinction a exercé une influence durable et importante sur la recherche qui traite des relations entre rhétorique et dialectique.

65Willard, Charles, A. 1989. A Theory of Argumentation (Une théorie de l’argumentation) (Tuscaloosa : Presses Universitaires de l’Alabama)
Développe une théorie selon laquelle l’argumentation est principalement un type d’interaction communicationnelle.

66Zarefsky, David. 2005. Argumentation : The Study of Effective Reasoning (Argumentation : l’étude du raisonnement efficace) (Chantilly, VA : The Teaching Company)
Il s’agit d’une transcription de conférences présentées dans la série « Grands Cours », conçue comme une introduction sur le sujet destinée au grand public. Mais c’est une synthèse succincte et cohérente tout à fait remarquable de l’approche de l’argumentation développée à travers la tradition du débat interuniversitaire dans les départements de Communication américains, qui peut être lue rapidement et avec profit par les universitaires qui ne sont pas familiarisés avec cette tradition.

67Zarefsky, David. 2006. “Strategic Maneuvering Through Persuasive Definitions : Implications for Dialectic and Rhetoric” (« L’ajustement stratégique par les définitions persuasives : ses implications pour la dialectique et la rhétorique »), Argumentation 20, 399-416
Dans cet essai et dans le suivant, Zarefsky utilise l’approche pragma-dialectique de l’argumentation.

68Zarefsky, David. 2008. “Strategic Maneuvering in Political Argumentation,” (« L’ajustement stratégique dans l’argumentation politique »), Argumentation 22, 317-330

IV. Les études textuelles et historiques de rhétorique aux Etats-Unis

Sélection succincte à partir d’une énorme littérature interdisciplinaire. Nous avons sélectionné les travaux ayant eu une influence particulièrement marquante ou ceux qui illustrent différentes approches des diverses écoles historiques et textuelles.

69Bailyn, Bernard. 1967. The Ideological Origins of the American Revolution (Les origines idéologiques de la révolution américaine) (Cambridge, MA : Presses Universitaires de Harvard)
Historien réputé, Bailyn présente un compte rendu des idées et des sources qui modèlent la rhétorique de la révolution américaine.

70Benson, Thomas W. 1974. “Rhetoric and Autobiography : The Case of Malcolm X” (« Rhétorique et autobiographie : le cas de Malcom X »), Quarterly Journal of Speech, 1-13
Benson étend la rhétorique à l’autobiographie et propose une lecture intéressante d’un texte curieux et important.

71Benson, Thomas W. 1980. “The Rhetorical Structure of Wiseman’s High School,” (« La structure rhétorique du Lycée de Wiseman »), Communication Monographs 47, 233-261
Cet essai, qui fait partie des nombreuses études de Benson sur la rhétorique du film documentaire, présente une lecture détaillée d’un film important de Frédérick Wiseman et propose également un commentaire réflexif sur son mode de lecture.

72Benson, Thomas W (ed.). 1997. Rhetoric and Political Culture in Nineteenth Century (Rhétorique et culture politique au dix-neuvième siècle) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)
Articles basés sur des présentations faites au cours de deux des colloques sur le discours public.

73Benson, Thomas W. (ed.). 2008. The Rhetoric of the New Political Documentary (La rhétorique du nouveau documentaire politique) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Articles sur les documentaires engagés tournés pendant la campagne présidentielle de 2004.

74Bercovitch, Sacvan, 1978. The American Jeremiad (La « jérémiade » américaine) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
Ouvrage extrêmement influent d’un historien de la littérature qui affirme que la culture et la politique américaines ont certains traits distinctifs révélés par l’analyse rhétorique de la jérémiade (et des formes rhétoriques associées) telle qu’elle a été pratiquée aux Etats-Unis depuis l’époque des premiers immigrants et jusqu’à ce jour.

75Browne, Stephen H. 1999. Angelina Grimke : Rhetoric, Identity, and the Radical Imagination (Angelina Grimke : la rhétorique, l’identité et l’imagination radicale) (East Lansing :  Presses Universitaires du Michigan)

76Browne, Stephen H.2003. Jefferson’s Call to Nationhood : The First Inaugural Address (L’appel de Jefferson à la nation : le premier discours inaugural) (College Station : Texas A&M Press)
Dans ces deux livres, Browne présente de bons exemples du type de micro-analyse développée par les chercheurs américains en communication.

77Campbell, Karlyn Kohrs & Kathleen Jamieson. 2008. Presidents Creating the Presidency : Deeds Done in Words (Des présidents qui créent la présidence : des faites accomplis par des mots) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)

78Campbell, Karlyn Kohrs. 1989. Man Cannot Speak for Her. Vol. I: A Critical Study of Early Feminist Rhetoric (L’homme ne peut pas parler pour elle – Vol. I: une étude critique de la première rhétorique féministe (New York : Greenwood)
Contribution pionnière à la redécouverte des textes de l’art oratoire pratiqué par des femmes au dix-neuvième et au début du vingtième siècle. Les chapitres de ce volume se réfèrent aux textes publiés sous forme d’anthologie dans le second volume.

79Cmiel, Kenneth. 1990. Democratic Eloquence : The Fight over Popular Speech in Nineteenth Century America (L’éloquence démocratique : la lutte pour le discours populaire dans l’Amérique du dix-neuvième siècle) (New York : William Morrow)
Etude historique de l’évolution sociale et culturelle qui a donné naissance aux caractéristiques distinctives de la rhétorique politique américaine.

80Condit, Celeste Michelle & John Louis Lucaites. 2003. Crafting Equality : America’s Anglo-African World (Forger l’égalité : le monde anglo-africain de l’Amérique) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Applique et développe le concept d’idéographie de McGee.

81Darsey, James. 1999. The Prophetic Tradition and Radical Rhetoric in America (La tradition prophétique et la tradition rhétorique en Amérique) (New York : Presses Universitaires de New York)
Traite de la rhétorique prophétique comme d’un courant important de la rhétorique de protestation américaine, et à travers une série d’études de cas, affirme son importance comme outil de changement politique et social constructif.

82Gallagher, Victoria J. 2001. “Black Power in Berkeley : Postmodern Constructions in the Rhetoric of Stokely Carmichael” (« Le pouvoir noir à Berkeley : la construction post-moderne dans la rhétorique de Stokely Carmichael »), Quarterly Journal of Speech 87, 144-157

83Gustafson, Sandra M. 2000. Eloquence is Power : Oratory and Performance in Early America (L’éloquence est pouvoir : discours et art oratoire dans l’Amérique des premières années) (Chapel Hill : Presses Universitaires de Caroline du Nord)

84Houck, Davis. 2002. FDR and Fear Itself : The First Inaugural Address (F[ranklin] D. R[oosevelt] et la peur même : le premier discours inaugural) (College Station, TX : Texas A&M Press)

85Houck, Davis W. & David E. Dixon (eds). 2006. Rhetoric, Religion, and the Civil Rights Movement (Rhétorique, religion et le mouvement des droits civils) (Waco : Presses Universitaires de Baylor)
Le meilleur recueil de textes sur le mouvement des droits civils aux E.-U., et le plus complet.

86Ivie, Robert L. 2005. Democracy and America’s War on Terror (La démocratie et la guerre de l’Amérique contre la terreur) (Tuscaloosa : Presses Universitaires d’Alabama)
Un analyste de la rhétorique de guerre propose une perspective critique de la rhétorique qui soutient la guerre contre le terrorisme.

87Knight, Louise W. 1998. “An Authoritative Voice : Jane Addams and the Oratorical Tradition” (« Une voix qui fait autorité : Jane Adams et la tradition oratoire », Gender and History (Sexe et histoire) 10, 217-251
Analyse de l’évolution de la tradition oratoire féminine dans la dernière partie du dix-neuvième siècle ; comprend des observations judicieuses sur la manière dont les pratiques rhétoriques s’établissent et se perpétuent.

88Leff, Michael. 2003. “Rhetoric and Dialectic in Martin Luther King’s ‘Letter from Birmingham Jail’ ” (« Rhétorique et dialectique dans la Lettre de la prison de Birmingham de Martin Luther King »), Eemeren, F. H. van et al. (eds).  Anyone who has a View : Theoretical Contributions to the Study of Argumentation (Quiconque a un point de vue : contributions théoriques à l’étude de l’argumentation) (Dordrecht : Kluwer), 255-268
Utilise la lettre de King comme un instrument pour comprendre les ressemblances et les différences entre les études critiques de la logique informelle et de la dialectique, d’une part, et les études des rhétoriciens, de l’autre.

89Leff, Michael & Fred Kauffeld (eds). 1989. Texts in Context : Critical Dialogues on Significant Episodes in American Political Rhetoric (Textes en contexte : dialogues critiques sur des épisodes significatifs de la rhétorique politique américaine (Davis, CA : Hermagoras Press)
Articles et réponses de la première Conférence sur le discours public, une réunion biennale consacrée au discours public américain.

90Leff, Michael & Jean Goodwin. 2000. “Dialogic Figures and Dialectical Argument in Lincoln’s Rhetoric” (« Figures dialogiques et argumentation dialectique dans la rhétorique de Lincoln »), Rhetoric and Public Affairs 3 (Rhétorique et affaires publiques), 59-69
Repère l’usage fréquent de la prolepse et des figures de pensée qui lui sont associées chez Lincoln, et indique leur force argumentative.

91Logan, Shirley Wilson. 1975. “We are Coming”: The Persuasive Discourse of Nineteenth-Century Black Women (« Nous arrivons » : le discours persuasif des femmes noires au dix-neuvième siècle ») (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Analyse rhétorique du discours oral et écrit des femmes noires, avec en annexe des textes de discours et d’articles jusque-là négligés.

92Medhurst, Martin (ed.). 1996. Beyond the Rhetorical Presidency (Au-delà de la rhétorique présidentielle) (College Station : Texas A&M Press)

93Medhurst Martin (ed.). 2008. Before the Rhetorical Presidency (Avant la présidence rhétorique) (College Station : Texas A&M Press)
Les deux livres édités par Medhurst sont basés sur les colloques « A&M » au Texas consacrés à la rhétorique présidentielle ; tous deux tournent autour de La rhétorique présidentielle de Tullis(cité ci-dessous dans la rubrique Politique, études politiques et changement social)

94Olson, Kathryn & Thomas Goodnight. 1994. “Entanglements of Consumption, the Cruelty, Privacy, and Fashion : The Social Controversy over Fur” (« Les empêtrements de la consommation, la cruauté, la vie privée et la mode »), Quarterly Journal of Speech 80, 249-276
Un bon exemple de l’étude des mouvements sociaux telle que la pratiquent les spécialistes en communication.

95Pfau, Michael. 2005. The Political Style of Conspiracy : Chase, Sumner and Lincoln (Le style politique de conspiration. Chase, Sumner et Lincoln) (East Lansing : Presses Universitaires de l’Etat du Michigan)
Une révision du concept de « style paranoïaque » de Hofstadter, à travers l’étude du discours politique dominant du milieu du dix-neuvième siècle en Amérique. Mélange intéressant et original de micro-analyse (« close reading ») et d’approches qui englobent des perspectives sociales et culturelles plus larges.

96Portnoy, Alisse. Their Right to Speak : Women’s Activism in the Indian and Slave Debates (Leur droit à la parole : l’activisme des femmes dans les débats sur les Indiens et sur l’esclavage) (Cambridge, MA : Presses Universitaires de Harvard)
Professeur d’anglais à l’université du Michigan, Alisse Portnoy est également parfaitement familiarisée avec les études de rhétorique en communication et intègre les perspectives des deux disciplines.

97Robertson, Andrew W. 2005. Language of Democracy : Political Rhetoric in the United States and Britain, 1790-1900 (Langage et démocratie : la rhétorique politique aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne (Charlottesville : Presses de l’Université de Virginie)

98Rosteck, Thomas. 2005. See It Now Confronts McCarthyism : Television Documentary and the Politics of Representation (« Voyez-le maintenant » face au McCarthysme : le documentaire télévisé et la politique de la représentation (Tuscaloosa : Presses Universitaires d’Alabama)
Analyse textuelle détaillée d’une série télévisée centrale de documentaires d’actualité.

99Sarkela, Sandra J., Susan Mallon Ross & Margaret A. Lowe. 2003. From Megaphones to Microphones : Speeches of American Women, 1920-1960. (Des mégaphones aux micros : discours de femmes américaines (Westport, CT : Praeger)
Recueil de discours d’une période de l’histoire du discours public des femmes largement négligée, comprenant une introduction et des commentaires utiles.

100Smith, Craig R. 2005. Daniel Webster and the Oratory of Civil Religion (Daniel Webster et le discours de la religion civile) (Columbia : Presses Universitaires du Missouri)

101Sunnemark, Frederik. 2004. Ring Out Freedom : The Voice of Martin Luther King Jr. and the Making of the Civil Rights Movement (Le clairon de la liberté : la voix de Martin Luther King Junior et l’élaboration du mouvement pour les droits civils) (Bloomington : Presses Universitaires de l’Indiana)
Sunnemark, universitaire suédois, étudie le corpus entier des écrits et des discours de King, utilisant des concepts de sémiotique comme outil d’analyse rhétorique.

102Terrill, Robert. 2004. Malcolm X : Inventing Radical Judgment (Malcom X : l’invention du jugement radical) (East Lansing : Presses Universitaires de l’Etat du Michigan)
Une analyse détaillée des discours de Malcolm X dans le contexte de la rhétorique afro-américaine ; affirme que les anomalies apparentes de sa pensée s’éclairent à travers l’analyse de sa rhétorique d’action auto-constructive qui met en œuvre, reflète et construit une identité changeante.

103Thurow, Glen E. 1976. Abraham Lincoln and American Political Religion (Abraham Lincoln et la religion politique américaine) (Albany : Presses Universitaires de l’Etat de New York)
En se basant sur une micro-analyse de plusieurs des discours les plus importants de Lincoln, Thurow affirme qu’il a adhéré à, et préconisé, une religion civile pour l’Amérique.

104Walker, Robbie Jean. 1992. The Rhetoric of Struggle : Public Address by African American Women (La rhétorique de la lutte : le discours public des femmes afro-américaines) (New York : Garland)

105Warren, James Perrin. 1999. The Culture of Eloquence : Oratory and Reform in Antebellum America (La culture de l’éloquence : discours et réforme dans l’Amérique d’avant-guerre) (University Park : Presses Universitaires de Pennsylvanie)
Etudes du discours de « l’âge d’or » de l’éloquence américaine. Met l’accent sur la manière dont les pratiques rhétoriques ont traversé les divisions entre races, classes et sexes et encouragé les réformes.

106Whitham, Larry. 2007. A City Upon a Hill : How Sermons Changed the Course of American History (Une ville sur une colline : comment les sermons ont changé le cours de l’histoire américaine) (New York : HarperOne)
Examine l’impact politique et social de plusieurs sermons américains importants d’orateurs catholiques, juifs et protestants.

107Wills, Gary. 1992. Lincoln at Gettysburg : Words that Remade America (Lincoln à Gettysburg : des mots qui ont refait l’Amérique) (New York : Simon & Schuster)
Etude lauréate du prix Pulitzer du plus célèbre discours de Lincoln, de son contexte, de sa rhétorique et de sa signification historique.

108Wilson, Kirt. 2002. The Reconstruction Desegregation Debate : The Politics of Equality and the Rhetoric of Place, 1870-1875 (Le débat « reconstruction/ désagrégation » : la politique d’égalité et la rhétorique du lieu, 1870-1875) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)
Etudes de la rhétorique congrégationaliste concernant les droits civils pendant la période de la reconstruction, comprenant une analyse des discours des premiers Afro-Américains élus au Congrès.

109Zaeske, Susan. 2003. Signatures of Citizenship : Petitioning, Antislavery, and Women’s Identity (Signatures de citoyenneté : pétitions, anti-esclavagisme et identité féminine) (Chapel Hill : Presses Universitaires de Caroline du Nord)
Considère les pétitions abolitionnistes comme des documents rhétoriques ayant eu un plus grand impact sur ceux qui les ont écrites et signées que sur le public auquel elles étaient destinées – une étude de la rhétorique comme mode d’élaboration de l’identité du rhéteur.

110Zarefsky, David. 1993. Lincoln, Douglas, and Slavery : In the Crucible of Public Debate (Lincoln, Douglas et l’esclavage : dans le creuset du débat public) (Chicago : Presses de l’Université de Chicago)
Etude détaillée de l’argumentation dans le plus célèbre débat de l’histoire des Etats-Unis.

V. Etudes sur l’histoire de la rhétorique

La littérature sur l’histoire de la rhétorique est énorme et ne peut être correctement représentée ici. Nous avons sélectionné uniquement quelques œuvres qui ont un rapport direct avec les préoccupations contemporaines de la rhétorique, de l’argumentation et de la critique.

111Atwill, Janet. 1998. Rhetoric Reclaimed : Aristotle and the Liberal Arts Tradition (La rhétorique récupérée : Aristote et la tradition des arts libéraux (Ithaca : Presses Universitaires de Cornell)
Cherche à renouer avec la conception de la rhétorique comme art productif et comme base d’une éducation par l’enseignement des arts libéraux.

112Cole, Thomas. 1991. The Origins of Rhetoric in Ancient Greece (Les origines de la rhétorique dans la Grèce antique (Baltimore : Presses de l’Université Johns Hopkins)
Cole affirme que le terme de rhétorique n’apparait pas avant Platon et que celui-ci et Aristote définissent la rhétorique de façon à ce qu’elle puisse se distinguer de la philosophie.

113Connolly, Joy. 2007. The State of Speech : Rhetoric and Political Thought in Ancient Rome (L’Etat de la parole : la pensée rhétorique et politique dans la Rome antique) (Princeton : Presses Universitaires de Princeton)
S’oppose à l’hypothèse de longue date selon laquelle la rhétorique romaine n’était pas adaptée à la pensée politique et tente de prouver, principalement à travers une étude des traités de rhétorique de Cicéron, que le lien était direct et très important. Le livre a des implications non seulement pour l’étude de la rhétorique romaine, mais aussi pour notre compréhension de la tradition rhétorique et son application à la pensée contemporaine sur la rhétorique et la politique.

114Craig, Christopher P. 1993. Form as Argument in Cicero’s Speeches : A Study of Dilemma (La forme comme argument dans les discours de Cicéron : une étude du dilemme) (Atlanta : Presses Universitaires)
Cette lecture des discours de Cicéron met l’accent sur les procédés de persuasion.

115Eden, Kathy. 1997. Hermeneutics and the Rhetorical Tradition : Chapters in the Ancient Legacy and Its Humanist Reception (Herméneutique et tradition rhétorique : l’héritage de l’Antiquité et sa réception humaniste (New Haven : Presses Universitaires de Yale)
Courte étude qui plaide en faveur de l’affinité entre la rhétorique et l’herméneutique dans la pensée pré-moderne et suggère l’importance de cette relation dans le monde universitaire contemporain.

116Gagarin, Michael. 2002. Antiphon the Orator : Oratory, Law, and Justice in the Age of the Sophists (Antiphon comme orateur : discours, droit et justice à l’époque des Sophistes) (Austin : Presses Universitaires du Texas)
Gagarin soutient que les divers textes qui sont parfois attribués à Antiphon, et parfois à plusieurs auteurs différents, sont tous de la même personne. En se basant sur son analyse des textes d’Antiphon, il réinterprète le mouvement sophiste, affirmant qu’il est centré sur le logos au sens large du terme.

117Garver, Eugene. 1987. Machiavelli and the History of Prudence (Machiavel et l’histoire de la prudence) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
Gaver réinterprète Machiavel en mettant l’accent sur l’importance de la prudence (phronesis) dans sa théorie politique et affirme que la prudence et la rhétorique sont intimement liées dans la pensée humaniste. Importante contribution à l’effort récent qui a pour but de réhabiliter la prudence comme vertu et d’établir sans lien étroit avec la rhétorique.

118Garver, Eugene. 1994. Aristotle’s Rhetoric : An Art of Character (La rhétorique d’Aristote: un art du caractère) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Une analyse richement argumentée de la rhétorique comme œuvre de théorie politique.

119Graff, Richard, Janet Atwill & Arthur Walzer (eds). 2005.The Viability of the Rhetorical Tradition (La viabilité de la tradition rhétorique) (Ithaca : Presses Universitaires de Cornell)
Ce livre est un recueil d’articles qui prennent en considération le statut de la « tradition » après les efforts révisionnistes des ces dernières décennies.

120Jarratt, Susan. 1991. Rereading the Sophists : Classical Rhetoric Reconfigured (Une relecture des sophistes : la rhétorique classique reconfigurée) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Dans une autre interprétation révisionniste des sophistes, S. Jarrat relie la sophistique au féminisme et à la pédagogie rhétorique.

121Kastely, James L. 1997. Rethinking the Rhetorical Tradition : From Plato to Postmodernism (Repenser la tradition rhétorique : de Platon au post-modernisme) (New Haven : Presses Universitaires de Yale)
Kastely retrace un courant de la tradition occidentale partant de Platon, qui traite la rhétorique comme une instance paradoxale, nécessaire à la préservation de la justice, tout en constituant pour elle une menace sérieuse.

122Leff, Michael. 1998. “Cicero’s ‘Pro Murena’ and the Strong Case for Rhetoric” (« Le “Pro-Murena” de Cicéron, un cas probant pour la rhétorique »), Rhetoric and Public Affairs 1 (Rhétorique et Affaires publiques 1), 61-88
Affirme que le discours « Pro-Murena » allie l’éloquence et le decorum à la prudence, constituant ainsi un argument sérieux en faveur d’une éthique politique qui émerge dans  l’activité rhétorique.

123Leff, Michael. 1983. “The Lore of Topical Invention: From Cicero to Boethius” (« La tradition de l’invention topique : de Cicéron à  Boèce »), Rhetorica 1, 23-44
Met l’accent sur les différences et les problèmes des conceptions latines de l’invention topique, et indique quelques implications générales concernant les usages et les limites des topiques.

124Mack, Peter. 1993. Renaissance Argument : Valla and Agricola in the Traditions of Rhetoric and Dialectic (L’argumentation à la Renaissance : Valla et Agricola dans les traditions de la rhétorique et de la dialectique) (Leiden : Brill)

125May, James M. 1988. Trials of Character: The Eloquence of Ciceronian Ethos (Procès du caractère : l’éloquence de l’ethos cicéronien) (Chapel Hill : Presses Universitaires de Caroline du Nord)
May affirme que le caractère est le pivot des discours juridiques de Cicéron, fondant sa thèse sur une analyse détaillée des textes de ces discours.

126McKeon, Richard. 1965. “Rhetoric and Poetic in the Philosophy of Aristotle” (« Rhétorique et poétique dans la philosophie d’Aristote »), Olson, Elder (ed.). Poetics and English Literature : A Collection of Essays (Poétique et littérature anglaise : essais) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago), 201-236
Un essai classique où s’élabore la conception de McKeon sur la manière dont la rhétorique d’Aristote s’intègre dans le schéma complexe des arts du discours où toutes les parties s’emboîtent.

127Ober, Josiah. 1989. Mass and Elite in Democratic Athens : Rhetoric, Ideology, and the Power of the People (Les masses et les élites dans la démocratie athénienne : rhétorique, idéologie et pouvoir du peuple) (Princeton : Presses Universitaires de Princeton)
Un livre important et influent qui révise la conception sceptique généralement admise sur l’état de la démocratie athénienne au quatrième siècle et ses relations avec la pratique de la rhétorique.

128Ober, Josiah & Charles Hedrick (eds). 1996. Demokratia : Democracies, Ancient and Modern (Democratia : démocraties anciennes et modernes) (Princeton : Presses Universitaires de Princeton)
Plusieurs essais de ce recueil traitent des relations entre la rhétorique, l’éthique et la politique et établissent un parallélisme entre des concepts et des questions classiques et contemporains.

129Ober, Josiah. 1998. Political Dissent in Democratic Athens : Intellectual Critics of Popular Rule (La dissension politique dans la démocratie athénienne : la critique intellectuelle et la loi populaire) (Princeton : Presses Universitaires de Princeton)
Le chapitre sur Isocrate est particulièrement intéressant pour les rhétoriciens.

130Poulakos, John. 1995. Sophistical Rhetoric in Classical Greece (La rhétorique sophiste dans la Grèce classique) (Columbia : Presses Universitaires de Caroline du Sud)
Un effort systématique pour caractériser la rhétorique des sophistes et la comparer avec la rhétorique aristotélicienne, en précisant certains des avantages de la version sophiste.

131Poulakos, Takis. 1993.Rethinking the History of Rhetoric : Multidisciplinary Essays on the Rhetorical Tradition (Repenser l’histoire de la rhétorique : essais pluridisciplinaires sur la tradition rhétorique) (Boulder : Westview Press)
Un recueil d’essais critiquant âprement l’école traditionnelle, écrits pour la plupart dans une perspective post-moderne. La postface d’Hans Kellner est un commentaire réfléchi et équilibré qui mérite une lecture attentive.

132Poulakos, Takis. 1997. Speaking for the Polis : Isocrates’ Rhetorical Education  (Parler pour la Polis : l’éducation rhétorique selon Isocrate) (Columbia : Presses Universitaires de Caroline du Sud)
Ce livre, l’une des nombreuses réévaluations de l’œuvre d’Isocrate, met l’accent sur l’utilisation par celui-ci de la rhétorique comme instrument de l’élaboration et du maintien d’une communauté. Il comprend l’analyse détaillée de Nicoclès, d’Antidosis et du Panégyrique, et la discussion d’un problème-clé relatif à la rhétorique et à la citoyenneté, à la cohésion sociale, la délibération et l’éducation. Il s’agit d’une étude historique qui en dit long, implicitement (et parfois explicitement), sur les points de vue des rhétoriciens américains contemporains.

133Poulakos, Takis & David J. Depew (eds).Isocrates and Civic Education (Isocrate et l’éducation civique) (Austin : Presses de l’Université du Texas)
Recueil d’essais basés sur un colloque de l’Université de l’Iowa réunissant des classicistes et des rhétoriciens. La plupart de ces essais reflètent le développement d’une tendance à réviser les anciennes conceptions sur Isocrate, son rapport à Platon et Aristote, son importance dans l’histoire intellectuelle classique et sa pertinence pour la pédagogie rhétorique contemporaine et la théorie politique.

134Remer, Gary. 2008. Humanism and the Rhetoric of Toleration (L’humanisme et la rhétorique de la tolérance) (University Park : Presses Universitaires de Pennsylvanie)
Affirme que la position humaniste sur la rhétorique qui implique que l’on tolère des arguments opposés a influencé le développement de doctrines qui ont sanctionné la tolérance religieuse.

135Rorty, Amelie. 1996. Essays on Aristotle’s Rhetoric (Essais sur la rhétorique d’Aristote) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)
Essais de classicistes et de philosophes ; l’article de M. F. Burnyeat sur l’enthymème est particulièrement digne d’attention.

136Struever, Nancy S. 1970. The Language of History in the Renaissance : Rhetoric and Historical Consciousness in Florentine Humanism (Le langage de l’histoire pendant la Renaissance : conscience rhétorique et historique dans l’humanisme florentin) (Princeton : Presses Universitaires de Princeton)

137Explique le développement de la pensée sur la rhétorique à la Renaissance florentine ; présente un intérêt général en ce qui concerne la nature et l’histoire de la rhétorique occidentale.

138Struever, Nancy S. 1992. Theory as Practice : Ethical Inquiry in the Renaissance (La théorie comme pratique : l’investigation éthique à la Renaissance) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Reprend et amplifie les thèmes de ses premiers livres.

139Too, Yun Lee. 1995. Rhetoric of Identity in Isocrates : Text, Power, Pedagogy (La rhétorique de l’identité chez Isocrate : texte, pouvoir, pédagogie) (Cambridge : Presses Universitaires de Cambridge)
Too considère les textes d’Isocrate, qui ont été assignés à des genres divers, comme un tout cohérent qui entre dans la catégorie du « discours politique ». En se basant sur cette reclassification, il génère de nouvelles perspectives intéressantes et imaginatives sur le style et le contenu des œuvres principales d’Isocrate.

140Too, Yun Lee & Niall Livingstone (eds). 1998. Pedagogy and Power: Rhetorics of Classical Learning (Pégagogie et pouvoir : la rhétorique de l’apprentissage classique) (Cambridge : Presses Universitaires de Cambridge)
« Les articles de ce volume cherchent à élargir les questions susceptibles de se poser et les textes susceptibles d’être abordés quand on construit des histoires de l’éducation classique. Les contributeurs se réfèrent à des moments historiques différents mais toujours significatifs, si bien que ce volume établit différentes continuités et discontinuités entre les modèles anciens et post-antiques d’apprentissage et d’éducation » (1998 : 7).

141Vasaly, Ann. 1993. Representations : Images of the World in Ciceronian Oratory (Images du monde dans l’art oratoire de Ciceron) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)
Le but de Vasaly est de traiter les oraisons de Cicéron comme des efforts de persuasion. Sa position contraste avec l’approche formaliste qui « donne à voir le discours comme une entité statique, un ensemble de parties plutôt que comme un acte. C’est comme si le discours était un appareil que nous avons pris l’habitude de décrire non pas dans son fonctionnement mais en le prenant à part, en posant ses morceaux par terre et en en examinant soigneusement chaque élément, aidé en cela par les “manuels des parties du discours” fournis par l’antiquité » (5).

142Vickers, Brian. 1988. In Defense of Rhetoric (Pour la défense de la rhétorique) (Oxford : Clarendon Press)
Plaidoyer énergique en faveur de la tradition de la rhétorique civique ; présente une forte critique à la fois du platonisme et des déconstructivistes contemporains.

143Walker, Jeffrey. 2000. Rhetoric and Poetics in Antiquity (Rhétorique et poétique dans l’Antiquité) (Oxford : Presses Universitaires d’Oxford)
Walker affirme que la poésie grecque a autant contribué à l’émergence de la rhétorique que le besoin d’une société démocratique, et que la prose épidictique représente le premier genre de la rhétorique. Il suggère une thèse qu’il développe actuellement avec plus de détails, selon laquelle l’identité de la rhétorique occidentale et son intégrité lui viennent de sa fonction de discipline d’enseignement plutôt que de corps de connaissances ou d’entreprise théorique.

144Wooten, Cecil W. (ed). Oratory in Action and Theory in Ancient Greece and Rome (L’art oratoire en action et en théorie dans la Grèce antique et à Rome) (Leiden : Brill)
Articles en l’honneur de George Kennedy qui reflètent un large éventail de recherches sur la  rhétorique classique.

VI. Linguistique et analyse du discours

145Black, Max. 1962. Models and Metaphors : Studies in Language and Philosophy (Modèles et métaphores : études de langage et de philosophie) (Ithaca : Presses Universitaires de Cornell)
Modification et adaptation de la théorie interactive de Richard sur la métaphore et de son examen du statut de la métaphore d’un point de vue philosophique.

146Johnstone, Barbara. 2008. Rhetoric in Detail :Discourse Analyses of  Rhetorical Talk and Text (Rhétorique en détail : analyse discursives de discours oraux et de textes rhétoriques) (Amsterdam : Benjamin)
Essais de Johnstone et de ses anciens étudiants de l’Université Carnegie-Melon qui travaillent entre les disciplines de l’analyse du discours et de la critique rhétorique.

147Kovecses, Zoltan. 2002. Metaphor : A Practical Introduction (La métaphore : une Introduction) (Oxford : Presses Universitaires d’Oxford)
Théorie cognitive pleinement développée, en grande partie fondée sur Lakoff et Johnson.

148Lakoff, George & Mark Johnson. 2003. Metaphors We Live By (Les métaphores dans la vie quotidienne) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Construit une théorie cognitive de la métaphore qui met l’accent sur son rôle central dans la génération de concepts. Ce livre a exercé une profonde influence sur la recherche dans le domaine des sciences sociales et une influence moins décisive, mais cependant importante, sur les études rhétoriques.

149Lakoff, George. 1996. Moral Politics : What Conservatives Know that Liberals Don’t (Politique morale : ce que savent les conservateurs et que les libéraux ignorent) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Affirme que les libéraux et les conservateurs américains fondent leur discours sur des métaphores-racines. Les libéraux adoptent le rôle de mères nourricières et les conservateurs celui de pères rigoristes.

150Leech, Geoffrey N. & Michael H. Short. 1989. Style in Fiction : A Linguistic Introduction to English Fictional Prose (Style et fiction : une introduction linguistique à l’étude de la prose fictionnelle anglaise) (New York : Longman)
Comprend un chapitre sur la rhétorique du texte qui présente une analyse très utile des effets de syntaxe rhétoriques.

151McWhorter, John. 2003. Doing Our Own Thing : The Degradation of Language and Music and Why We Should, Like, Care (Faire ce qui nous plaît : la dégradation du langage et de la musique et pourquoi nous devrions nous en inquiéter) (New York : Gotham Books)
Attribue les changements du discours oral et écrit américain à la diminution du formalisme et avertit des conséquences de la disparition de modes de communication plus formels et précis. Le chapitre 2, « Rien que de la rhétorique : le déclin de l’art oratoire » est particulièrement pertinent pour les rhétoriciens. 

152Quinn, Arthur. 1982. Figures of Speech : 60 Ways to Turn a Phrase (Les figures du discours : 60 façons de tourner une phrase) (Layton, UT : Peregrine Smith)
Un spirituel traité des figures qui les définit, les illustre et les classe. Quinn réfléchit sur le rôle véritable de la définition et de la classification des stratégies rhétoriques dont l’utilisation dépasse notre capacité à les théoriser.

153Silverstein, Michael. 2003. Talking Politics : The Substance of Style from Abe to W  (Parler politique : la substance du style d’Ab. [Lincoln] à [G.] W. [Bush]) (Chicago : Prickly Paradigm Press)
Le point de vue d’un linguiste sur la rhétorique politique comprenant une analyse rhétorique et linguistique très détaillée du discours de Gettysburg.

154Sperber, Dan & Sarah Cumins. 2007. “Rudiments of Cognitive Rhetoric” (« Rudiments de rhétorique cognitive »), Rhetoric Society Quarterly 37, 361-400

VII. Politique, politique publique et changement social

155Asen, Robert. 2002. Visions of Poverty : Welfare Policy and Political Imagination (Visions de pauvreté : politique sociale et imagination politique) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)
Etude en profondeur d’un débat politique dans le cadre duquel la rhétorique est considérée à la fois comme un instrument de persuasion et comme une manière d’appréhender la structure, les valeurs et les prémisses de la culture.

156Beiner, Ronald. 1983. Political Judgment (Le jugement politique) (Chicago: Presses Universitaires de Chicago)
Beiner cherche à ressusciter le jugement politique dans le sens aristotélicien de phronesis, et étudie la rhétorique en relation avec la phronesis, et comme un aspect crucial du jugement politique.

157Crowley, Sharon. 2006. Toward a Civil Discourse : Rhetoric and Fundamentalism (Vers un discours civil : rhétorique et fondamentalisme) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Crowley affirme que l’accent actuellement mis sur la rationalité dans le discours savant libéral contribue à mener à une impasse avec les fondamentalistes religieux. Elle suggère qu’en retrouvant le souci des classiques pour les aspects affectifs de la rhétorique, les auteurs libéraux pourraient entrer avec plus de succès dans un dialogue fructueux avec les fondamentalistes.

158Fontana, Benedetto, Gary Remer & Cary Nederman (eds). 2006. Talking Democracy : Historical Perspectives on Rhetoric and Democracy (Parler en démocratie : perspectives historiques sur la rhétorique et la démocratie) (University Park : Presses Universitaires de Pennsylvanie)
Articles qui explorent la relation entre rhétorique et politique et défient certains principes de l’école de la démocratie délibérative.

159Frank, David & Robert C. Rowland. 2002. Shared Land/ Conflicting Identity : Trajectories of Israeli and Palestinian Symbol Use (Terre partagée/ identités en conflit : trajectoires de l’usage israélien et palestinien des symboles) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)

160Goodnight, G. Thomas. 1982. “The Personal, Technical, and Public Spheres of Argument : A Speculative Inquiry into the Arts of Public Deliberation” (« Les sphères personnelles, techniques et publiques de l’argumentation : étude spéculative sur l’art de la délibération   publique »), Journal of the American Forensics Association 18 (Revue de l’Association américaine de la science juridique), 214-227
Essai important et controversé qui distingue des sphères d’argumentation et présume l’existence de différentes pratiques et buts appropriés à ces sphères.

161Hariman, Robert. 1995. Political Style : The Artistry of Power (Style politique : l’art du pouvoir) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Etudes de cas qui identifient quatre « styles » de politique : réaliste, courtoise, républicaine et bureaucratique. Affirme que le « style » rhétorique et la politique culturelle sont plus intimement liés que la plupart des chercheurs ne le présument et que l’analyse rhétorique peut éclairer les modes de conduite politique et s’ancrer dans les présupposés culturels.

162Hauser, Gerard A. 1999. Vernacular Voices : The Rhetoric of Publics and Public Spheres (Voix vernaculaires : la rhétorique des publics et les sphères publiques) (Columbia, SC: Presses Universitaires de Caroline du Sud)
Etude du rôle des citoyens dans le gouvernement démocratique en termes de groupes actifs dans le domaine rhétorique. L’auteur examine les caractéristiques de ces groupes et les stratégies rhétoriques qu’ils utilisent.

163Hogan, J. Michael. 1994. Nuclear Freeze Campaign : Rhetoric and Foreign Policy in the Telepolitical Age (La campagne en faveur du gel du nucléaire : rhétorique et politique étrangère à l’âge télé-politique) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)
Critique sévère de la rhétorique de la campagne pour le gel du nucléaire, qu’Hogan trouve à la fois efficace sur le plan politique, extrêmement irrationnelle et politiquement dangereuse.

164Mitchell, Gordon. 2000. Strategic Deception : Rhetoric, Science, and Politics in Missile Defense Advocacy (La déception stratégique : rhétorique, science et politique dans le plaidoyer en faveur du bouclier anti-missile) (East Lansing : Presses Universitaires du Michigan)
Un bon exemple du type d’analyse de la politique publique basé sur la tradition américaine d’argumentation et de débat.

165Tullis, Jeffrey K. 1987. The Rhetorical Presidency (La présidence rhétorique) (Princeton : Presses universitaires de Princeton)
Affirme que le principal changement dans la présidence américaine est advenu dans les premières années du vingtième siècle, lorsque les présidents ont commencé à prendre parti activement pour des politiques spécifiques. Souvent cité par les étudiants en rhétorique politique américaine.

166Warnick, Barbara. 2001. Critical Literacy in a Digital Era : Technology, Rhetoric, and the Public Interest (L’alphabétisation critique à l’ère digitale : technologie, rhétorique et intérêt public) (Mahwah, NJ : Erlbaum)
Décode les stratégies utilisées pour représenter l’Internet et encourage les « contre-narratifs » (les anti-récits)  qui permettent la prise en considération de politiques publiques alternatives.

167Zarefsky, David. 2007. “Making the Case for War : Colin Powell at the United Nations” (« Prendre le parti de la guerre : Colin Powell à l’ONU »), Rhetoric and Public Affairs 10 (Rhétorique et Affaires publiques 10), 275-302

VIII. Rhétorique et littérature

168Antczak, Frederick (ed). 1995. Rhetoric and Pluralism : Legacies of Wayne Booth (Rhétorique et pluralisme : l’héritage de Wayne Booth) (Columbus : Presses Universitaires de l’Ohio State).
Articles des étudiants de Booth en son honneur à l’occasion de son départ à la retraite.

169Bialostosky, Don H. & Lawrence Needham (eds). Rhetoric Traditions and British Romantic Literature (Les traditions rhétoriques et la littérature romantique anglaise) (Bloomington : Presses Universitaires de l’Indiana).
Articles d’auteurs divers démontrant qu’en dépit du déclin du statut de la rhétorique classique, les écrivains romantiques anglais se sont inspirés d’un grand nombre de traditions rhétoriques diverses.

170Booth, Wayne C. 1983 [1961]. A Rhetoric of Fiction (Rhétorique de la fiction) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago Press)
L’un des livres les plus importants sur la rhétorique publiés au vingtième siècle aux Etats-Unis. Booth avance une argumentation puissante en faveur d’une conception de la fiction comme une forme de discours rhétorique et génère une terminologie de base pour une analyse rhétorique qui s’est avérée remarquablement durable.

171Booth, Wayne C. 1974. A Rhetoric of Irony (Rhétorique de l’ironie) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Tentative pour clarifier la fonction de l’ironie, qui distingue l’ironie stable (qui correspond à des buts rhétoriques spécifiques), de l’ironie instable (qui résiste à l’interprétation).

172Booth, Wayne. 1988. The Company We Keep: An Ethics of Fiction (Qui nous fréquentons : une éthique de la fiction) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)
Affirme que les considérations éthiques doivent être au centre de l’analyse critique.

173Eberly, Rosa A. 2000. Citizen Critics : Literary Public Spheres (La critique citoyenne : les sphères publiques littéraires) (Austin : Presses Universitaires du Texas)
Jetant un pont entre les écoles rhétoriques des études d’anglais et de communication, Eberly étudie la façon dont le public a interprété et fait la critique d’œuvres littéraires controversées.

174Engnell, James. 2008. The Committed Word : Literature and Public Values (Le monde de l’engagement : littérature et valeurs publiques) (University Park : Presses Universitaires de Pennsylvania)

175Ferguson, Robert A. 1984. Law and Letters in American Culture (Le droit et les lettres dans la culture américaine) (Cambridge, MA : Presses Universitaires de Harvard)
Ferguson démontre que, dans l’Amérique d’avant la guerre civile, la littérature n’était pas considérée comme le domaine exclusif de la poésie et de la fiction, mais était liée aux buts politiques. Par conséquent, il étudie le discours légal et l’art oratoire politique comme des genres littéraires et considère les modalités selon lesquelles ils fonctionnent pour construire et refléter la culture américaine de la période.

176Fish, Stanley. 1972. Self-Consuming Artifacts: The Experience of Seventeenth-Century Literature (Les artefacts d’auto-consommation : l’expérience de la littérature du dix-septième siècle) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)
L’un des premiers travaux de Fish, remarquable pour sa formulation de la stylistique affective, variante de la théorie de la réception et de la lecture, qui a eu une influence notable à la fois dans le domaine de la littérature et de la rhétorique. Le livre comporte une lecture du Phèdre de Platon qui est un véritable tour de force.

177Fish, Stanley. 1989. Doing What Comes Naturally : Change, Rhetoric, and the Practice of Theory in Literary and Legal Studies (Faire ce qui vient naturellement : changement, rhétorique et pratique de la théorie dans les études littéraires et juridiques) (Durham : Presses Universitaires de Duke)
Un recueil d’essais de Fish typiquement vivifiants et distrayants. La dernière section est spécifiquement consacrée à la rhétorique, mais le livre entier présente pour le moins un certain intérêt pour les rhétoriciens.

178Looby, Christopher. 1996. Voicing America : Language, Literary Form and the Origins of the United States (Exprimer l’Amérique : langage, forme littéraire et origines des Etats-Unis) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Selon la thèse de Looby, le processus de formation des Etats-Unis trouve son origine dans une mise en valeur consciente de la parole. Il affirme que la première littérature américaine révèle une préoccupation pour le pouvoir créateur du langage, en particulier oral.

179McKeon, Zahava Karl. 1982. Novels and Arguments : Inventing Rhetorical Criticism  (Romans et argumentation : l’invention de la critique rhétorique) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)

180Richards, I. A. 1936. Philosophy of Rhetoric (Philosophie de la rhétorique) (London : Presses Universitaires d’Oxford)
Les deux derniers chapitres de ce livre présentent ce qu’on nomme la « théorie interactionnelle » de la métaphore, devenue prédominante dans la réflexion anglo-américaine sur la métaphore.

181Vickers, Brian. 1989 [1970]. Classical Rhetoric in English Poetry with a New Preface and an Annotated Bibliography (La rhétorique classique dans la poésie anglaise, avec une nouvelle préface et une bibliographie annotée) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Le livre présente une lecture de base de l’histoire et du dispositif judicieux de la rhétorique classique, avant d’illustrer comment la règle fonctionne dans les textes poétiques.

IX. Rhétorique et culture populaire

182Blakesly, David (ed). 2003. Terministic Screens : Rhetorical Perspectives on Film (Ecrans terministiques : perspectives rhétoriques sur le film) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Recueil d’études de cas avec une introduction qui survole et classifie les approches de la rhétorique du film.

183Brummett, Barry. 2008. Rhetorical Style (Le style rhétorique) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Le style, soutient Brummett, est au cœur de la culture contemporaine ; le livre examine ses manifestations dans différentes formes de discours et de comportement.

184Brummett, Barry. 2004. Rhetorical Dimensions of Popular Culture (Dimensions rhétoriques de la culture populaire) (Tuscaloosa : Presses Universitaires de l’Alabama)
A pour but de réunir la critique rhétorique et les études culturelles.

185Campbell, Kermit. 2005. Gettin’ Our Groove On : Rhetoric, Literature, and Literacy for the Hip Hop Generation (Prendre notre rythme : rhétorique, littérature et apprentissage des lettres pour la génération Hip Hop) (Detroit : Presses Universitaires de Wayne)

186Combs, Steven C. 2005. Dao of Rhetoric (Le Tao de la rhétorique) (Albany : Presses Universitaires de l’Etat de New York)
Une approche rhétorique du taoïsme illustrée par une analyse de quatre films de fiction.

187Dow, Bonnie J. 1996. Prime-Time Feminism : Television, Media Culture, and the Women’s Movement since 1970 (Le féminisme aux heures de grande écoute : télévision, culture médiatique et mouvement féministe depuis 1970). (Philadelphia : Presses Universitaires de Pennsylvanie)

188Mannix, Patrick. 1992. The Rhetoric of Antinuclear Fiction : Persuasive Strategies in Novels and Films (La rhétorique antinucléaire dans le roman de fiction : stratégies de persuasion dans les romans et dans les films) (Lewisburg, PA : Presses Universitaires de Bucknell)
Etude de la rhétorique antinucléaire telle qu’elle apparaît dans les romans et les films de fiction.

189Rosteck, Thomas (ed.). At the Intersection (A l’intersection) (New York : Guilford Publications)
Anthologie d’essais sur les relations entre la rhétorique et les études culturelles.

190Rushing, Janice & Thomas Frentz. 1995. Projecting the Shadow : The Cyborg Hero in American Film (La projection de l’ombre : le cyber-héros dans les films américains) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Critique de film basée à la fois sur une approche jungienne et sur la rhétorique.

191Ward, Annalee R. 2002. Mouse Morality : The Rhetoric of Disney Animated Film (La moralité de la souris : rhétorique des dessins animés de Disney) (Austin : Presses Universitaires du Texas)
Ward combine les méthodes rhétoriques basées sur une analyse textuelle serrée à la critique rhétorique pour examiner les messages moraux dans les films récents de Disney.

X. Rhétorique et religion

192Brown, Jeanine K. 2007. Scripture as Communication : Introducing Biblical Hermeneutics (Les écritures comme communication : introduction à l’herméneutique biblique) (Grand Rapids : Baker Academic)
« Le sens des Ecritures peut être compris comme un acte de communication de l’auteur inscrit dans le texte, adressé à un auditoire spécifique dans un but engagé. Cette définition place l’auteur du texte à l’avant-scène de l’acte de communication, tout en donnant une place importante au lecteur en le reliant à l’auditoire imaginé dans et par le texte » (2007 : 14).

193Enos, Richard Leo (ed). The Rhetoric of Saint Augustine of Hippo : De Doctrina Christiana and the Search for a Distinctly Christian Rhetoric (La rhétorique de Saint Augustin d’Hippone : La doctrine chrétienne et la recherche d’une rhétorique chrétienne distincte) (Waco : Presses Universitaires de Baylor)
Recueil interdisciplinaire d’essais déjà publiés.

194Hester, David J. & D. Hester James (eds). 2002. Rhetoric and Hermeneutics : Wilhelm Wuellner and his Influence (Rhétorique et herméneutique : Wilhelm Wuellner et son influence) (London : Continuum International Publishing)
Recueil d’essais en l’honneur de Wuellner qui y est considéré comme le « père » des études rhétoriques du Nouveau Testament.

195Kennedy, George Armstrong. 1984. New Testament Interpretation through Rhetorical Criticism (L’interprétation du Nouveau Testament à travers la critique rhétorique) (Chapel Hill : Presses Universitaires de Caroline du Nord)
Kennedy avance que la critique rhétorique peut combler le fossé entre la critique formelle et la critique littéraire pour l’interprétation biblique, car elle s’intéresse à la fois au texte comme produit distinct et à son contexte d’origine.

196Kennedy, George Armstrong & Duane Frederick Watson. 1991. Persuasive Artistry : Studies in New Testament Rhetoric in Honor of George Armstrong Kennedy (L’art persuasif : études  en rhétorique du Nouveau Testament en l’honneur de George Armstrong Kenned) (Sheffield : JSOT Press)
L’art persuasif est un recueil d’articles en l’honneur de George Kennedy, études rhétoriques de textes du Nouveau Testament pour la plupart, quelques-unes concernant l’utilisation des traditions de la rhétorique classique dans l’herméneutique contemporaine.

197Mack, Burton. 1989. Rhetoric and the New Testament (La rhétorique et le Nouveau Testament) (Minneapolis : Fortress)
Le livre comprend « une brève vue générale sur la recherche la plus récente dans le domaine de la critique rhétorique du Nouveau Testament, un panorama de la théorie classique et de la pratique de la rhétorique, un nombre considérable d’illustrations, empruntées au le Nouveau Testament, dans lesquelles la composition rhétorique et l’argumentation peuvent être montrées […] » (1989 : 17).

198Olbricht, Thomas H. & Anders Eriksson (eds). Rhetoric, Ethic and Moral Persuasion in Biblical Discourse (Rhétorique, éthique et persuasion morale dans le discours biblique) (London : Continuum International Publishing)
Articles centrés sur l’argument éthotique dans les textes bibliques, portant en majorité sur les écrits de Saint Paul.

199Porter, Stanley, E & Thomas H. Olbricht. 1997. The Rhetorical Analysis of Scripture : Essays from the 1995 London Conference (L’analyse rhétorique des Ecritures : articles de la conférence de Londres de 1995) (London : Continuum International Publishing)
La plupart de ces articles sont des études rhétoriques des écrits de Saint Paul, des Evangiles ou de la Bible hébraïque. Quelques-uns sont des recherches théoriques sur l’analyse rhétorique.

200Resner, Andre. 1999. Preacher and the Cross : Person and Message in Theology and Rhetoric (Le prédicateur et la croix : la personne et le message en théologie et en rhétorique) (Grand Rapids : Eerdmans)
Utilisant Paul comme modèle d’application des pratiques de la rhétorique grecque à la doctrine chrétienne, Resner incite ses lecteurs à utiliser celles-ci dans la prédication, précisant que cela exige l’emploi d’un « ethos inverse » dans lequel le prédicateur est façonné par l’Evangile et partage son expérience comme instanciation du message.

201Robbins, Vernon K. 1996. Exploring the Texture of Texts : A Guide to Socio-Rhetorical Interpretations (Explorer la texture des textes : guide de l’interprétation socio-rhétorique) (London : Continuum International Publishing)
L’approche « socio-rhétorique » des textes du Nouveau Testament de Robbins va au-delà des études de Kennedy et de ses disciples en mettant davantage l’accent sur le contexte historique et social des textes bibliques.

202Robbins, Vernon K. 2005. Tapestry of Early Christian Discourse : Rhetoric, Society, and Ideology (Le tissage du premier discours chrétien : rhétorique, société et idéologie) (London : Routledge)
Robbins affirme que les métaphores textuelles à la mode comme « fenêtre » ou « miroir » doivent être abandonnées parce qu’elles créent une fausse séparation entre texte et contexte. Il propose à la place celle de « tissage » pour montrer l’interrelation des textes et du contexte. Il explore ensuite les implications de ce changement dans plusieurs études de la rhétorique du Nouveau Testament.

203Trible, Phyllis. 1978. God and the Rhetoric of Sexuality (Dieu et la rhétorique de la sexualité) (Philadelphia : Fortress)
Trible applique des méthodes de critique rhétorique à une interprétation féministe des deuxième et troisième chapitres de la Genèse, du Cantique des Cantiques et d’autres textes de la Bible hébraïque.

XI. Rhétorique de la science et des sciences sociales

204Billig, Michael. 1996. Arguing and Thinking : A Rhetorical Approach to Social Psychology (Argumentation et réflexion : une approche rhétorique de la psychologie sociale) (Cambridge : Presses Universitaires de Cambridge)
Se proclamant lui-même « psychologue antiquaire », Billing se tourne vers la rhétorique classique, particulièrement vers les conceptions de l’argumentation, pour critiquer, développer et modifier les théories contemporaines de la psychologie sociale.

205Brown, Richard Harvey (ed). Writing the Social Text : Poetics and Politics in Social Science Discourse (L’écriture du texte social : poétique et politique dans le discours des sciences sociales) (New York : De Gruyter)

206Campbell, John A. 1975. “The Polemical Mr. Darwin” (« M. Darwin, le polémiste », Quarterly Journal of Speech 61, 375-390
Cet article qui a reçu un prix est l’une des premières œuvres d’un pionnier de l’étude de la rhétorique des sciences, et l’un d’une longue série d’études sur la rhétorique de Darwin.

207Campbell, John A. 1989. “The Invisible Rhetorician : Charles Darwin’s Third Party Strategy” (« Le rhétoricien invisible : la stratégie du Tiers de Darwin »), Rhetorica 7, 55-85
Cet article, paru dans un numéro spécial de la revue Rhetorica dirigé par Campbell, est consacré à la rhétorique des sciences. Campbell considère comment et avec quel effet Darwin utilise des substituts pour promouvoir ses théories scientifiques.

208Campbell, John A. 1990. “On the Way to the Origin : Darwin’s Evolutionary Insight and Its Rhetorical Transformation” (« Sur le chemin de l’origine : la conception évolutionniste de Darwin et ses transformations rhétoriques »), The Van Zelst Lecture in Communication (Conférence à la mémoire de Van Zelst sur la communication) (Evanston, IL : Northwestern University School of Communication)
Cet article représente la pensée de Campbell sur Darwin et la rhétorique de la science, arrivée à maturation. Il met moins l’accent ici sur Darwin comme agent rhétorique indépendant et prend davantage en considération la dynamique culturelle et inter-textuelle en jeu dans sa rhétorique. La lecture des travaux de Campbell sur Darwin à partir de ses premiers essais jusqu’à celui-ci permet de se rendre compte des changements qui ont affectés les méthodes et les conceptions de la critique rhétorique pendant cette période.

209Ceccarelli, Leah. 2001. Shaping Science with Rhetoric : The Cases of Dobzhansky, Schrodinger, and Wilson (L’élaboration de la science par la rhétorique : les cas de Dobzhansky, Schrodinger et Wilson) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
L. Ceccarelli étudie ce qu’elle nomme des textes scientifiques interdisciplinaires inspirés –textes qui appellent à de nouvelles façons de penser à travers des efforts interdisciplinaires. Elle analyse trois textes-clé, utilisant une forme modifiée d’analyse textuelle serrée : elle n’étudie pas seulement la rhétorique des textes originaux, mais aussi celle des « textes de réception », des revues, des critiques, et des témoignages plus tardifs qui prouvent l’effet de l’original sur l’auditoire scientifique.

210Condit, Celeste M. 1999. The Meanings of the Gene : Public Debates about Human Heredity (Les significations du gène : débats publics sur l’hérédité humaine) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
Etude du discours sur la génétique dans la littérature populaire et dans les informations télévisées sur plus de quatre-vingt ans, qui révèle les modèles rhétoriques dominants.

211Condit, Celeste Michelle. 1990. Decoding Abortion Rhetoric : Communicating Social Change (Décoder la rhétorique de l’avortement : la  communication du changement social) (Urbana : Presses de l’Université de l’Illinois)
Etude en profondeur de la controverse sur l’avortement aux Etats-Unis. Identifie, classifie et analyse les principaux types d’arguments utilisés par les partisans des deux camps.

212Czarniawska-Joerges, Barbara. 2004. Narratives in Social Science Research(Le récit dans la recherche en sciences sociales) (Thousand Oaks : Sage)

213Dekratch, Colleen, Segal, Judy Z. “Realms of Rhetoric in Health and Medicine” (« Les royaumes de la rhétorique dans le domaine de la santé et en médecine ») Toronto Medical Journal  82, 138-142

214Fahnestock, Jeanne. 1999. Rhetorical Figures in Science (Les Figures de rhétorique en sciences) (New York : Presses Universitaires d’Oxford)
Le titre du livre ne rend pas justice à sa portée. Bien que J. Fahnestock analyse des textes scientifiques, sa théorie des figures peut avoir une application générale. Elle maintient que celles-ci ne sont pas des déviations de l’usage ordinaire, mais des stratégies qui ont une force argumentative. Les figures sont des « condensés » d’arguments.

215Gross, Alan & William Keith, (eds). 1997. Rhetorical Hermeneutics : Invention and Interpretation in the Age of Science (L’herméneutique rhétorique : invention et interprétation à l’âge de la science) (Albany : Presses Universitaires de l’Etat de New York)
Recueil d’articles qui se focalisent sur la critique que fait Dilip Gaonkar de la recherche en rhétorique des sciences et, plus généralement, de la critique rhétorique telle qu’elle est pratiquée dans la discipline de la communication.

216Gross, Alan G. 1990. The Rhetoric of Science (Rhétorique de la science) (Cambridge, MA : Presses universitaires de Harvard)
Première contribution au domaine maintenant bien établi de la rhétorique des sciences. Gross affirme que la science est « dès le départ » rhétorique.

217Lay, Mary M. Rhetoric of Midwifery : Gender, Knowledge, Power (La rhétorique de la sage-femme : sexe, savoir, pouvoir) (New Brunswick : Presses Universitaires de Rutgers)
Le livre se concentre sur les audiences publiques tenues au Minnesota sur l’autorisation d’exercer le métier de sage-femme.

218Lay, Mary M, Laura J. Gurak & Claire Cravon (eds). 2000. Body Talk : Rhetoric, Technology, Reproduction (Le langage du corps : rhétorique, technologie, reproduction) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
La rhétorique entourant la technologie de la reproduction, la manière dont elle forme la pensée sur la reproduction et sur le corps de la femme, configure la politique publique et autorise ou marginalise les points de vue.

219McCloskey, D. N. 1998 [1985]. The Rhetoric of Economics (Rhétorique de l’économie) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
Livre controversé associé au projet de l’université de l’Iowa sur la rhétorique de l’enquête  scientifique. McCloskey critique le paradigme « fondamentaliste » dominant en économie et propose une approche alternative basée sur la rhétorique de la recherche.

220Moss, Jean Dietz. 1993. Novelties in the Heavens : Rhetoric and Science in the Copernican Controversy (Du nouveau dans les cieux : la rhétorique de la science et la controverse copernicienne) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Explique la controverse sur la théorie héliocentrique du système solaire, étudie son rapport à la rhétorique, la dialectique et la science et affirme que le changement révolutionnaire est advenu lorsque la rhétorique a fait son entrée dans la controverse, et donc dans le domaine de la science.

221Nelson, John, Allan Megill & Donald McCloskey (eds). 1987. The Rhetoric of the Human Sciences : Language and Argument in Public Affairs (La rhétorique des sciences humaines : langage et argumentation dans les affaires publiques) (Madison : Presses Universitaires du Wisconsin)
Un recueil d’articles étonnamment interdisciplinaires, s’étendant des mathématiques à la communication et incluant presque tous les domaines entre les deux. Le livre fait partie du projet de l’Université de l’Iowa sur la rhétorique de l’enquête scientifique (poroi), qui a pour but de promouvoir l’étude de la rhétorique comme instrument de la recherche dans l’ensemble des sciences humaines.

222Prelli, Lawrence J. 1989. A Rhetoric of Science : Inventing Scientific Discourse (Rhétorique de la science : inventer le discours scientifique) (Columbia : Presses Universitaires de Caroline du Sud).
Prelli lit les textes scientifiques à travers une méthode basée sur un système de topoi rhétoriques.

223Segal, Judy Z. 2005. Health and the Rhetoric of Medicine (La santé et la rhétorique de la médecine) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois du Sud)
Etudie comment la rhétorique entre dans le diagnostic et le traitement des situations médicales qui résistent durablement au traitement médical conventionnel.

224Segal, Judy Z. 2005. “Interdisciplinarity and Bibliography in the Rhetoric of Health and Medicine” (« Interdisciplinarité et bibliographie dans la rhétorique de la santé et de la medicine »), Technical Communication Quarterly 14, 311-318

225Tietge, David. 2008. Rational Rhetoric : The Role of Science in Popular Discourse (La rhétorique rationnelle : le rôle de la science dans le discours populaire) (West Lafayette, IN : Parlor Press)
Analyse rhétorique, culturelle et linguistique de la manière dont la science a fait son entrée dans le discours populaire et l’a influencé.

XII. Kenneth Burke

Burke est probablement l’écrivain américain le plus important dans le domaine de la rhétorique au vingtième siècle. Son œuvre possède une telle étendue et a eu une influence si considérable qu’elle n’entre dans aucune des autres catégories que nous avons utilisées dans cette bibliographie. C’est pourquoi nous lui avons consacré un chapitre indépendant.

226Biesecker, Barbara A. 1997. Kenneth Burke, Rhetoric, and a Theory of Social Change (Kenneth Burke, rhétorique et théorie du changement social) (Tuscaloosa : Presses Universitaires de l’Alabama)

227Burke, Kenneth. 1941. The Philosophy of Literary Form (La philosophie de la forme littéraire) (New York : Vintage)

228Burke, Kenneth. 1968 (3e éd.). Counter-Statement (Contre-déclaration) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)

229Burke, Kenneth. 1969. A Grammar of Motives (Une grammaire des motifs) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)

230Burke, Kenneth. 1970. The Rhetoric of Religion : Studies in Logology (La rhétorique de la religion : études de logologie) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)

231Burke, Kenneth. 1989. On Symbols and Society (Symboles et société) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Gusfield, sociologue important, a écrit une introduction qui explique et évalue la contribution de Burke aux sciences sociales.

232Clark, Greg. 2004. Rhetorical Landscapes in America : Variations on a Theme by Kenneth Burke (Paysages rhétoriques en Amérique : variations sur un thème par Kenneth Burke) (Columbia : Presses Universitaires de Caroline du Sud)
Une analyse burkienne de la rhétorique du tourisme.

233Crusius, Timothy W. 1999. Kenneth Burke and the Conversation After Philosophy (Kenneth Burke et la conversation après la philosophie) (Carbondale : Presses Universitaires de l’Illinois Sud)
Une étude de Burke en tant que philosophe.

234Duncan, Hugh Daziel. 1984. Communication and Social Order (Communication et ordre social) (Edison, NJ : Transaction).
Une approche burkéenne de la sociologie.

235Reuckert, William H. 1982. Kenneth Burke and the Drama of Human Relations (Kenneth Burke et le drame des relations humaines) (Berkeley : Presses Universitaires de Californie)
Une utile tentative de synthèse et de clarification du corpus de Burke.

236Selzer, Jack & Robert Wess (eds). 2008. Kenneth Burke and His Circles (Kenneth Burke et ses milieux intellectuels) (West Lafayette, IN : Parlor Press)
Réflexion sur la place de Burke dans les milieux intellectuels américains et sur ses relations avec d’autres universitaires et penseurs, comme Richard Mc Keon et Wayne Booth.

237Wess, Robert. 1996. Kenneth Burke : Rhetoric, Subjectivity, Postmodernism (Kenneth Burke : rhétorique, subjectivité, postmodernisme) (Cambridge : Presses Universitaires de Cambridge)
Une interprétation complexe et nuancée et une évaluation des écrits de Burke.

XIII. Rhétorique visuelle

238Finnegan, Cara A. 2003. Picturing Poverty : Print Culture and the FSA Photographs  (Photographier la pauvreté : la culture de l’écrit et les photographies du FSA) (Washington, D.C.: Smithsonian Institution Press)
Analyse rhétorique de photographies célèbres prises dans les années 30 sous la direction du gouvernement de Roosevelt pour la sécurité de l’exploitation agricole.

239Harriman, Robert & John Louis Lucaites. 2007. No Caption Needed : Iconic Photographs, Public Culture, and Liberal Democracy (Sans légende : photographies iconiques, culture publique et démocratie libérale) (Chicago : Presses Universitaires de Chicago)
Le livre traite de la « photographie iconique » et présente neuf études de cas. Les auteurs affirment que les images visuelles ne court-circuitent pas la pensée rationnelle et qu’elles jouent un rôle important et constructif dans le processus de délibération publique.

240Hill, Charles et Marguerite Helmers (eds). Defining Visual Rhetorics (Définir la rhétorique visuelle) (London : Taylor and Francis)

241Olson, Lester C. 2004. Benjamin Franklin’s Vision of American Community (La vision de la communauté américaine chez Benjamin Franklin) (Columbia : Presses Universitaires de Caroline du Sud)
Etude des images picturales employées par Franklin pour dépeindre les colonies britanniques qui deviendront l’Amérique. Olson affirme que la description de Franklin s’est avérée plus persuasive qu’aucune autre et cherche à expliquer son succès rhétorique.

242Olson, Lester C. 2007. “Intellectual and Conceptual Resources for Visual Rhetoric: A Re-Examination of Scholarship Since 1950” (« Ressources intellectuelles et conceptuelles pour la rhétorique visuelle : un rééxamen de la recherche depuis 1950 »), The Review of Communication 7:1, 1-20
Un essai panoramique exhaustif, accompagné d’une excellente bibliographie.

243Olson, Lester C., Cara A. Finnegan & Diane S. Hope (eds). 2008. Visual Rhetoric : A Reader for Communication and American Culture (Rhétorique visuelle : une anthologie pour les études de la communication et la culture américaine) (Thousand Oaks : Sage)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michael Leff et Steven R. Edscorn, « Bibliographie sélective annotée des publications en langue anglaise sur la rhétorique, la critique rhétorique et l’argumentation », Argumentation et Analyse du Discours [En ligne], 2 | 2009, mis en ligne le 01 avril 2009, Consulté le 25 juillet 2014. URL : http://aad.revues.org/497

Haut de page

Auteurs

Michael Leff

Université de Memphis

Articles du même auteur

Steven R. Edscorn

Memphis Theological Seminary

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page