Navigation – Plan du site

En préparation : « L’argumentation dans le discours politique »

Ce dixième numéro, dont la parution est prévue pour le printemps 2013, est placé sous la direction de Marc Bonhomme et de Corinne Rossari

Si les dimensions idéologiques, sociologiques ou communicationnelles du discours politique ont alimenté de nombreuses études, ses facettes plus spécifiquement argumentatives ont été moins explorées, singulièrement dans le champ français. Ce numéro se propose de rendre compte de la vitalité de la recherche francophone sur l’argumentation politique, à travers la complémentarité de ses approches et la diversité de ses corpus.

Ce numéro répond à trois objectifs. Le premier est de présenter le fonctionnement argumentatif de deux genres politiques souvent négligés malgré leur importance : les argumentaires des partis et les brochures électorales gouvernementales, de même que celui de formations émergentes, comme les discours « cyber-politiques ». L’accent sera notamment mis sur l’argumentativité floue, le dialogisme argumentatif et la réception argumentative problématique de ces productions. Le deuxième objectif de ce numéro est de revisiter l’argumentation associée aux discours totalitaires. D’une part, il s’agira de montrer comment ces derniers purgent le langage de ses fonctions proprement argumentatives. D’autre part, l’argumentation pathémique inhérente à de tels discours donnera lieu à des considérations approfondies. Enfin, ce numéro vise à mettre en évidence la composante « méta » de l’argumentation politique. L’attention sera plus particulièrement portée sur l’activité métalinguistique des locuteurs politiques vis-à-vis de leur propre argumentation. De même, une réflexion sera conduite sur le rendement argumentatif de certains archétypes rhétoriques récurrents, comme l’argument d’autorité.

Au total, on verra que l’argumentation politique n’est pas une réalité saisissable dans une perspective monolithique, mais que c’est la variété de ses procédures d’analyse qui peut en donner une représentation fine et nuancée.