Navigation – Plan du site

En préparation : « Approches de l’AD et de l’argumentation au Brésil »

Ce septième numéro, dont la parution est prévue pour l’automne 2011, est placé sous la direction d’Ida Lucia Machado et Emilia Mendes (NAD, UFMG)

Ce numéro entend présenter un panorama de la façon dont l’analyse du discours d’inspiration française a été adaptée au Brésil. Après l’influence, dès le début des années 1970, de la première école française d’AD développée autour de Michel Pêcheux et, plus tard, celle des idées de Foucault, c’est la Théorie Sémiolinguistique (TS) de Patrick Charaudeau qui s’est acclimatée au Brésil, principalement au Minas Gerais et à Rio de Janeiro, vers la fin des années 80. Elle a été appréciée en raison de son outillage théorique d’application facile à différents types de corpus. Qui plus est, elle permettait de considérer non seulement le sujet individuel mais aussi le sujet collectif, et d’intégrer les théories de Bakhtine sur le dialogisme. A ces approches sont venues s’associer, dans les années 90, les avancées des travaux de Dominique Maingueneau. Un point intéressant est que l’AD, depuis son établissement  au Brésil en tant que discipline, a toujours fait une large place à l’argumentation, et cela quel que soit le cadre méthodologique adopté. Cette tendance s’est renforcée avec l’arrivée de la TS qui, tout en nourrissant des concepts argumentatifs liés à la persuasion, n’a pas empêché des études relatives à l’argumentation dans la langue d’Anscombre et Ducrot. A partir des années 2000, l’ethos et la « dimension et visée argumentatives » telles que les conçoit Ruth Amossy sont venus compléter ce panorama.

Dans un pays des dimensions du Brésil, il est certes impossible de se cantonner dans une seule perspective théorique et/ou méthodologique. Pour autant, il ne s’agit pas d’une simple adjonction d’éléments : le laboratoire de recherche NAD que dirigent les coordinatrices de ce numéro constitue un espace où ces différentes approches d’AD cohabitent avec harmonie. Sans doute participent-elles du métissage qui caractérise la culture brésilienne. Si donc les théories et méthodologies sont de tendance française, elles ont cependant subi un nécessaire changement au contact des Tropiques. Aussi le numéro spécial d’Argumentation et Analyse du Discours consacré à la recherche brésilienne se propose-t-il de donner une vue d’ensemble des différentes modalités selon lesquelles les théories françaises ont été reprises au Brésil. Il expose et illustre la recherche qui s’y poursuit actuellement à travers une présentation des différentes problématiques, et un ensemble d’articles qui soulèvent des questions théoriques en s’appuyant sur des exemples brésiliens. Centrés sur le discours littéraire, d’une part, et sur les discours médiatique et politique, d’autre part, ces articles proposent un traitement – ou des traitements - analytiques et argumentatifs de ces domaines dans leur liaison étroite à la vie sociale et culturelle du pays.